100% 🥳

Nouvel objectif de 130% 🎯

0
contributions

06/12/2022

date de fin
0
sur 100.000€

Nouvel objectif : 130.000€

En atteignant 130.000€, ce n’est pas 4 ni 5 mais bien 9 médias que nous pourrons soutenir en 2023.

Prolongation de l’appel à dons jusqu’au 6 décembre

Fort de ce premier succès, nous avons décidé d’organiser deux grands débats évènements, les 22 et 29 novembre prochain. La prolongation jusqu’au 6 décembre nous donnera ainsi toutes les chances d’atteindre le nouvel objectif.

Le constat est sans appel, la quasi-totalité des grands médias français est aux mains des puissants. Ils s’appellent Arnault, Bolloré, Bouygues, Lagardère, Drahi, Pinault, Niel, Pigasse, Dassault, Baylet…

Une telle concentration de la presse du pouvoir et de l’argent est sans précédent. 

Mais l’histoire va encore plus loin.

Voilà comment l’Etat défend l’indépendance et le pluralisme de l’information… En finançant massivement les médias privés contrôlés par ces quelques noms.  À eux seuls, ils captent la plupart des aides versées à la presse. En 2020 et 2021, Bernard Arnault cumule ainsi près de 40 millions d’euros d’aides publiques pour Les Échos et Le Parisien.
Ce système de subventions publiques est injuste et entretient un système médiatique qui se décrédibilise chaque jour un peu plus. Pourtant une alternative existe…

Notre action, leur impact

Aujourd’hui, seule la presse indépendante fait réellement bouger les lignes. C’est dans ces médias que s’écrivent les histoires qui marquent notre époque : dévoiler les ventes d’armes de la France à l’étranger, provoquer l’annulation de projets agro-alimentaires géants destructeurs de l’environnement, déclencher des enquêtes sur de grands groupes pratiquant l’évasion fiscale, révéler un système de maltraitance et de racisme dans les cellules du tribunal de Paris, donner la parole à celles et ceux qui ne l’ont jamais…

Ces histoires, et bien d’autres, sont dans notre Rapport d’Impact 2022. Nous espérons qu’il vous convaincra de nous soutenir. 

Cet appel à la mobilisation citoyenne vise à refonder notre système médiatique. Parce qu’il est abîmé, compromis et décrédibilisé. Finançons ensemble un autre journalisme, le journalisme libre de demain.  

Nous avons jusqu’au 6 décembre pour réunir 130.000 euros.

C’est la somme nécessaire à une année d’activité supplémentaire du Fonds pour une Presse Libre. Cette liberté ne peut être reconquise qu’avec vous, lectrices et lecteurs, qu’avec votre implication directe.

Ensemble nous pouvons agir là où l’Etat cède !

Le FPL a besoin de votre soutien !

Faites un don aujourd’hui, ou chaque mois.

Et bénéficiez du dernier droit que l’État ne nous a pas encore retiré : une réduction d’impôts à hauteur de 66% de votre don.

Une fois

20€, 50€, 100€, 150€, 500€, ou plus, chaque euro compte.

Oui, il vous suffit d’effectuer votre virement sur le compte du Fonds pour une Presse Libre et de nous transmettre vos coordonnées (nom, prénom, adresse postale et e-mail) à l’adresse suivante : 
dons@fondspresselibre.org.

Nous vous adresserons votre reçu fiscal.

RIB: 42559 10000 080237 56538 90

IBAN: FR76 4255 9100 0008 0237 5653 890

BIC: CCOPFRPPXXX 

Oui. Envoyez votre chèque en précisant vos coordonnées (nom, prénom, adresse postale et e-mail) au dos pour que nous puissions vous recontacter et vous envoyer votre reçu fiscal.

Ordre: Fonds pour une Presse Libre

Adresse: 31-35 rue de la Fédération – 75015 Paris

Tous les mois

10€, 20€, 30€, 50€, 100€, ou plus, c’est encore plus utile !

Oui, il vous suffit de programmer chaque mois un virement sur le compte du Fonds pour une Presse Libre et de nous transmettre vos coordonnées (nom, prénom, adresse postale et e-mail) à l’adresse suivante : 
dons@fondspresselibre.org.

Nous vous adresserons votre reçu fiscal.

RIB: 42559 10000 080237 56538 90

IBAN: FR76 4255 9100 0008 0237 5653 890

BIC: CCOPFRPPXXX 

À quoi servent vos dons ?

Chaque euro que vous mettez dans le Fonds pour une Presse Libre va directement aux médias indépendants. Aucune contribution ne sert à couvrir le fonctionnement du Fonds. 

Chaque année c’est : 

Un appel à projets pour deux types d’aides financières

  •  Des subventions directes
  •  Des avances remboursables, sans aucune prise d’intérêts
  •  Pour 6 à 9 médias soutenus chaque année

     

Des actions de plaidoyer pour la liberté d’informer

Pourquoi donner au FPL plutôt qu'ailleurs ?

Parce qu’un soutien financier n’est pas tout à fait suffisant, notre équipe d’experts est là pour aider chaque média à trouver et construire son propre modèle économique. 

Ils et elles sont universitaires, éditeurs, professionnels des médias et du web, journalistes et participent bénévolement, à la condition d’être totalement indépendants dans leurs décisions.

Leur travail : dénicher les projets ambitieux, sélectionner celles et ceux qui recevront notre soutien financier, mais aussi conseiller l’ensemble des médias qui postulent pour les guider vers l’indépendance financière.

En savoir plus sur le fonctionnement du Fonds pour une Presse Libre

Découvrez quelques médias aidés par le FPL…

Foire aux questions | FAQ

Entre 2020 et 2022, le Fonds pour une Presse Libre a soutenu 16 médias : Disclose, Far Ouest, Guiti News, Inf’OGM, L’Empaillé, La Déferlante, Le Courrier des Balkans, Le Poulpe, Le Ravi, Médiacités, Orient XXI, Radio Parleur, Reflets.info, Splann !, StreetPress, Transrural Initiatives.
Chacun à sa manière bouscule les codes, propose un autre journalisme et traite de sujets qui résonnent dans la société d’aujourd’hui.

Vous pouvez écrire à dons@fondspresselibre.org. Merci de décrire votre problème et de nous indiquer le montant du don que vous souhaitiez effectuer. Sachez qu’il est également possible de contribuer par virement bancaire ou par chèque (plus d’informations ci-dessus).

Structure reconnue d’utilité publique, les dons au Fonds pour une Presse Libre ouvrent droit à une réduction d’impôts sur le revenu égale à 66 % de leur montant (dans la limite globale de 20 % du revenu imposable).
Pour en bénéficier, la démarche est très simple. Vous recevez chaque année le reçu fiscal lié à votre don. Le montant du don est ensuite à renseigner lors de votre déclaration d’impôts.
Vous n’arrivez plus à remettre la main sur votre reçu ? Pas d’inquiétudes, écrivez à : charlotte.clavreul@fondspresselibre.org.

Oui, il est possible de faire directement un virement bancaire sur le compte du Fonds pour une Presse Libre. Les coordonnées du compte sont les suivantes :

Fonds pour une Presse Libre RIB : 42559 10000 080237 56538 90  /  IBAN : FR76 4255 9100 0008 0237 5653 890. BIC : CCOPFRPPXXX

Pour recevoir votre reçu fiscal, merci de penser à nous communiquer vos coordonnées (nom, prénom, adresse postale et  e-mail) et le montant de votre don à l’adresse suivante : dons@fondspresselibre.org.

Oui, vous pouvez contribuer par chèque (et vous bénéficiez toujours d’une réduction fiscale de 66% sur le montant de votre don). Il vous suffit de faire un chèque à l’ordre du “Fonds pour une Presse Libre” et de l’envoyer au 31-35 Rue de la Fédération, 75015 Paris en précisant vos coordonnées (nom, prénom et adresse postale et e-mail). Si vous avez la moindre question à ce sujet, merci d’écrire à : dons@fondspresselibre.org.

Le Fonds pour une Presse Libre n’a pas de milliardaires, pas de grandes entreprises et ne peut pas bénéficier de subventions publiques nationales ou européennes pour financer ses actions. Le détail de nos comptes et actions est rendu public (consultable ici).

Le Fonds pour une Presse Libre est un fonds de dotation, ce qui contrairement aux fondations, lui évite de voir siéger à son conseil d’administration un représentant du ministère de l’intérieur ou un commissaire du gouvernement.

Nos aides financières sont ouvertes à tous les médias, à conditions : qu’ils publient leurs comptes et la liste de leurs actionnaires ; qu’ils emploient des journalistes professionnels ; et qu’ils appliquent la Charte de Munich. Cette charte européenne des droits et devoirs des journalistes énonce notamment le principe fondamental suivant :

« La responsabilité des journalistes vis-à-vis du public prime sur toute autre responsabilité, en particulier à l’égard de leurs employeurs et des pouvoirs publics. » Charte de Munich

Chaque projet sera évalué en fonction de plusieurs critères : indépendance journalistique, innovation éditoriale, relation avec les lecteurs, nouveaux champs d’information et modèle économique.

Pour toute question relative aux dons, écrivez-nous à dons@fondspresselibre.org. Pour des questions ou remarques d’ordre plus général, contactez charlotte.clavreul@fondspresselibre.org.

 

Conception, Marketing & Crowdfunding, Sans Tête.
Direction artistique et illustrations, Caroline Varon.